Version imprimablePDF version

La fête des mères dans les écoles Steiner

Sur son blog, Grégoire Perra révèle que dans les écoles Steiner-Waldorf, on ne prépare pas la fête des mères. Non pas que la célébration des fêtes soient interdites (plusieurs le sont), mais la fête des mères est volontairement occultée.

Pour cet ancien élève et professeur d’une école Steiner-Waldorf, il s’agit d’une volonté de se substituer à la mère et plus généralement aux parents, sur le plan éducatif mais aussi affectif. L’institution devient la « mère » des enfants. La manipulation mentale est entreprise auprès des enfants dès le plus jeune âge. Les caresses, bisous, câlins, massages et incitations aux confidences sont encouragées au sein de l’école. Du côté des parents, les professeurs leurs font progressivement admettre qu’en tant qu’enseignants ils savent mieux qu’eux ce qui est bon ou mauvais pour leurs enfants et ce dans tous les domaines de la vie.

Les écoles Steiner-Waldorf cherchent à rompre, autant qu’elles le peuvent, les liens du sang afin que ces / « ses » enfants appartiennent à « la famille anthroposophique » et la fassent grossir.

Source : http://gregoireperra.wordpress.com/, 25.05.2014


Posté le 28 Mai 2014

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 15 novembre 2017