Version imprimablePDF version

La chute de la maison Moon

Résumé et traduction

D’après The Fall of the House of Moon, New Republic, Mariah Blake, 12 Novembre 2013

 

Né en 1920, Moon grandit dans une cabane au nord-ouest de la Corée, pendant la brutale occupation japonaise. Il avait 10 ans lorsque sa famille se convertit au catholicisme ; il finit par adhérer à une secte chrétienne marginale qui faisait des rituels sexuels de purification. Après la libération de la Corée par les Alliés en 1945, il partit pour Pyongyang, alors sous contrôle soviétique et créa sa propre Eglise. Mais à la suite d’une plainte, Moon fut arrêté en 1948, inculpé pour polygamie et condamné à 5 ans de camp communiste. Quand la guerre de Corée éclata, il s’évada, franchit la frontière et alla en Corée du Sud à Pusan. Il commença alors à écrire ses propres idées théologiques, mélange de christianisme, de confucianisme, de chamanisme et de rancoeur anti-communiste.
 

Au centre de sa théologie se trouvait l’idée que Eve avait, dans le Jardin d’Eden, eu un « badinage amoureux » avec Satan et puis avait dormi avec Adam, ce qui explique le fardeau du péché originel. Moon était l’« Adam parfait » et sa mission était d’aider l’Humanité à retrouver sa bonté initiale en forgeant un « nouvel ordre », dirigé par la Corée, la « nation d’Adam ». Les USA, nation « archange », joueraient un rôle clé dans cette mission en aidant la Corée à éliminer le communisme, puis l’Amérique s’inclinerait devant le régime dirigé par la Corée – Moon étant son roi et messie. Les accents nationalistes des enseignements de Moon plurent à certains coréens influents et à des officiers anglophones de l’armée de Corée du Sud. Parmi eux se trouvait un jeune colonel, Bo Hi Pak, que Moon prit comme adjoint, et dont il tira profit.

 

Les débuts du mouvement

 

En 1961, les militaires évincèrent le gouvernement démocratique de Corée du Sud, et plusieurs acolytes de Moon se retrouvèrent catapultés à des postes clés, même à l’intérieur de la Korean Central Intelligence Agency (KCIA). On
envoya B.H.Pak à Washington DC où il servit d’officier de liaison entre la KCIA et les services secrets US et ouvrit des opportunités politiques pour l’organisation de Moon.(...)

 

Lire l'intégralité de l'article en pdf 


Posté le 30 Septembre 2014

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 15 février 2018