Version imprimablePDF version

L' apport de l’analyse de l’emprise sectaire à l’emprise dans le radicalisme

L’approche de l’emprise sectaire est habituellement faite à partir des seuls processus psychologiques utilisés pour mettre un individu en situation d’assujettissement (séduction, isolement, affaiblissement, endoctrinement, embrigadement…)


Une grande partie de l’approche du « radicalisme » faite par les gouvernements concernés se fonde sur ces processus psychologiques pour souligner les convergences entre sectes et fanatisme djihadiste.
Cette approche est tout à fait utile mais elle reste liée à une analyse parcellaire de la dimension de l’emprise sectaire qui ne se résume pas aux seuls processus psychologiques. Plusieurs décennies d’accompagnement personnel d’anciens adeptes de sectes nous ont appris à prendre également en considération le mode de fonctionnement de l’appareil sectaire dans une dimension organisationnelle qui concerne l’exercice du pouvoir sur les individus composant le groupe via les structures.
Cette approche permet de mieux saisir que les processus d’emprise de type sectaire en jeu, aussi bien dans les sectes que dans les groupes « radicaux », sont autant de nature politique que relevant de la psychologie individuelle. (...)

 

Lire la suite en pdf


Posté le 23 Mars 2017

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 17 mai 2018