Version imprimablePDF version

Jacques Myard relaxé

La Cour d’appel de Versailles, dans son arrêt du 24 juin, a relaxé Jacques Myard des faits de diffamation publique à l’encontre de l’association de la Fédération chrétienne des Témoins de Jéhovah.

En première instance le député avait été condamné suite à une interview accordée à Le Point.fr dans laquelle, à travers l’expression « enfermement des enfants », il évoquait l’isolement social et non la séquestration comme l’ont prétendu les Témoins de Jéhovah.

Source : Communiqué de presse de Jacques Myard, 29.06.2010


Posté le 19 Juillet 2010

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 15 novembre 2017