Et Satan créa la secte

La rencontre de Mona Vasquez avec la secte a lieu en 1980, avec la découverte d'un livre «La Dianétique» et de la théorie de Ron Hubbard, lui promettant de devenir meilleure, d'atteindre l'état de «clair», et de participer à l'amélioration du monde.

Séduite par cette perspective, Mona se rend dans un centre de la secte à Angers. À partir de ce moment et durant 7 ans, la logique implacable de la Scientologie s'emparera de sa vie où rien ne comptera plus que sa progression vers «l'état de clair».[1]

Passés les premiers moments d'euphorie, ballotée entre la France et le Danemark, l'auteur va découvrir le vrai visage de la secte. Une organisation manipulatrice, uniquement préoccupée par la rentabilité financière, qui joue sur la culpabilité des adeptes pour les retenir, en sacrifiant leur vie familiale et relationnelle, leur soutirant des sommes astronomiques pour des cours qui n'en finissent plus mais ne semblent jamais apporter les résultats escomptés.

En 1987, à bout, endettée de plusieurs dizaines de milliers de francs, Mona ainsi que son mari, décident de quitter la Scientologie et de se faire rembourser. Commence alors une autre épreuve de force avec la secte, épuisante. Il lui faudra en arriver à une grève de la faim, et finalement l'intervention des médias, pour récupérer son argent.

Ce n'est qu'une fois sortie de l'engrenage que Mona réalisera l'emprise dont elle a été victime, et commencera à reconstruire son univers et sa vie de famille. Mais les séquelles de cette expérience son réelles. La Scientologie est un monde dont on ne sort jamais indemne. [1] Expression scientologue : adepte débarrassé de toutes ses maladies et de ses problèmes psychologiques
Date de publication : 
Dimanche, 9 Octobre, 2011

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 17 mai 2018