Version imprimablePDF version

Détruit par un groupe de développement personnel

Mark Robbins a entamé une procédure judiciaire contre le centre de développement personnel Gratitude Training, basé en Floride. Il l’accuse de l’avoir coupé de ses enfants restés dans le groupe et de l’avoir abusé financièrement.


Gratitude Training se présente comme un programme d’auto-amélioration en trois étapes « pour réveiller la planète, maximiser la joie et actualiser la paix ». Le coût de la formation est très élevé et chaque étape est de plus en plus chère et chronophage.


Mark Robbins a rejoint le programme avec ses deux fils en juin 2017. C’est après avoir suivi les deux premières étapes du programme que ses doutes ont commencé à s’éveiller. Lors du procès il évoque les intimidations et les brimades auxquelles il a assisté, notamment sur un membre atteint des premiers symptômes de la maladie l’Alzheimer. Robbins témoigne aussi d’exercices à forte connotation sexuelle (caresses, massages, port de string ou de couches lors de jeux de rôle).


Il ajoute qu’en trois mois Gratitude Training lui a fait perdre aussi beaucoup d’argent et de temps. Il accuse la société de faire pression sur ses membres pour les forcer à travailler bénévolement. Robbins a travaillé plus de 100 heures sans être rémunéré et lorsqu’il s’en est plaint, il a été exclu tandis que ses enfants sont restés. Les témoignages d’anciens membres abondant en ce sens sont nombreux sur internet, notamment sur le site Ripoff Report1.


D’anciens membres accusent le groupe d’être une secte qui utilise « l’humiliation publique, la manipulation, la privation de nourriture et de sommeil et la pression psychologique » pour maintenir ses membres sous emprise. Les stages peuvent durer jusqu’à 14 heures par jour sans pause. Les adeptes ne sont pas autorisés à dévoiler le contenu des formations. Selon le père d’une adepte, ils sont même encouragés, à l’issue de ces journées, à aller dormir chez des anciens du groupe plutôt que de rentrer chez eux.


Devant la multiplication des critiques sur Internet, le fondateur du groupe, Jo Englesson, a contre-attaqué en mettant en ligne un site regorgeant de témoignages dithyrambiques. Il ajoute son intention de porter plainte pour diffamation contre Mark Robbins ; il a d’ailleurs déjà réussi à obtenir une ordonnance de restriction à l’encontre de Robbins afin que ce dernier cesse de harceler ses stagiaires en postant des informations négatives sur leurs pages Facebook.


Mais pour Robbins cette ordonnance est sans fondement et a été obtenue à tort par le groupe dont des membres l’auraient menacé de mort, auraient vandalisé sa voiture et déposé un rat mort devant sa porte. Depuis sa rupture avec le groupe et ses fils, Robbins affirme souffrir d’anxiété, de maux de tête chroniques, de nausées, de vomissements et avoir des pensées suicidaires.


(Source : The Daily Beast, 13.12.2017)


1. Ripoff Report recueille les témoignages de victimes de fraudes


Posté le 10 Janvier 2018

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 17 mai 2018