Version imprimablePDF version

Des soins transformés en abus

Le tribunal correctionnel de Tulle a jugé un septuagénaire qui comparaissait pour exercice illégal de la médecine et agressions sexuelles. Le procureur de la République a requis un an de prison avec sursis, 1000 euros d’amende ainsi qu’une inscription au fichier judiciaire des auteurs d’infraction sexuelle.


Ancien professeur de physique, cet homme décide de changer de vie et se forme à différentes pratiques de soins énergétiques, allant jusqu’au Brésil pour s’inspirer de guérisseurs. Il pratiquait la médecine énergétique dans des villages corréziens depuis 2011, se concentrant sur la réharmonisation des champs énergétiques sans prendre en considération la pathologie des patients.


Quatre femmes ont porté plainte, accusant l’homme d’attouchements ou de tentatives d’actes de pénétrations lors des séances de soins. Lors de l’audience, il a nié en bloc toutes ces accusations affirmant ne pas avoir touché les patientes, avoir laissé en permanence ses mains au-dessus de leur corps. Un discours différent de celui des plaignantes. De plus ,l’expert psychiatrique qui a auditionné le guérisseur a conclu que l’homme était un pervers.


Le jugement sera rendu début avril.


(Sources : France Bleu, 06.03.2018 & Le Populaire, 07.03.2018 & France 3 Nouvelle Aquitaine, 07.03.2018)


Posté le 11 Avril 2018

Mots clefs : 

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 20 avril 2018