Version imprimablePDF version

Des responsables encore entre les mains de la justice

Une cour d’appel chilienne a alourdi les peines de Kurt Schnellenkamp, Gerhard Muecke et Karl van den Berg, trois dirigeants allemands de la Colonia Dignidad1, secte coupable de pédophilie et autres atteintes aux droits de l’homme.


Les peines pour participation à une organisation criminelle, antérieurement fixées à quatre ans et un jour ont été prolongées à cinq ans et un jour. Fernando Gomez et Pedro Espinoza, anciens agents du renseignement chilien ont été condamnés aux mêmes peines.


Située à 300 kilomètres au sud de la capitale Santiago, la Colonia Dignidad était une communauté allemande fondée en 1961 par l’ex-caporal nazi Paul Schaefer. La communauté a été utilisée comme centre secret de détention et de torture pour les prisonniers politiques pendant la dictature du général Augusto Pinochet. À son apogée, 300 personnes y vivaient isolées du reste du monde, soumises à toutes sortes d’abus.


Condamné à 33 ans de prison pour abus sexuel sur des enfants et d'autres crimes, Schaefer est mort en prison en 2010.


(Source : Deutsche Presse Agentur, 31.12.2016)


1- A lire sur le site de l’Unadfi, Que sait-on de ? La Colonia Dignidad : http://www.unadfi.org/groupe-et-mouvance/descriptif-5


Posté le 10 Février 2017

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 15 février 2018