Version imprimablePDF version

Des ouvertures de centres scientologues contestées

Durant le mois d’octobre, la Scientologie a inauguré des centres dans plusieurs pays. Elle a dû chaque fois faire face à des mouvements de contestation.


En Irlande, le groupe a acheté pour six millions d’euros une salle de 1 200 places dans le sud de Dublin afin de créer une Ideal Org pour permettre à ses membres d’étudier et de se rassembler. La grandeur de la salle contraste avec le dernier recensement de 2016 qui comptabilisait 87 scientologues dans le pays.


Pour Mike Garde, spécialiste des mouvements sectaires et directeur de Dialogue Ireland, le but de la Scientologie est l’infiltration de la société irlandaise malgré le peu d’adeptes.


Dernièrement, de nombreux adeptes du monde entier ont déménagé en Irlande pour profiter des nouveaux locaux. La Scientologie étant surveillée aux Etats-Unis, l’Irlande pourrait être un paradis fiscal pour le groupe au cas où elle perdrait son statut d’exemption fiscale aux États-Unis. De plus pour Mike Garde, la venue de Tom Cruise en 2013, a convaincu les scientologues irlandais que leur pays était une terre accueillante. Selon l’ex-scientologue Peter Grffiths, l’ouverture de ce centre a aussi pour but de convaincre les membres que l’église est en pleine expansion et de masquer les difficultés qu’elle rencontre. Peter Griffiths a fait partie des manifestants qui se sont réunis lors de l’ouverture du centre en présence de David Miscavige.


En Grande-Bretagne, la Scientologie a inauguré un centre à proximité de Birmingham, là aussi en présence de David Miscavige. Des manifestants dont Peter Griffiths ont défilé dans les rues de la ville pour exprimer leur mécontentement. Là aussi, des agents de sécurité et la police les ont empêchés d’accéder à proximité du bâtiment. Le député travailliste Roger Godsiff bien que déclarant n’être pas « fan » de la Scientologie (une secte lucrative pour lui) a tenu à féliciter le groupe pour la rénovation du bâtiment classé et a été déçu de ne pas pouvoir se rendre à l’inauguration…


En Ontario (Canada), la ville de Guelph a vu la Scientologie investir de nouveaux locaux pour des bureaux qui serviront de point de coordination et de rassemblement pour le groupe. Face à cette nouvelle implantation, des habitants de la ville ont fondé un groupe Facebook intitulé Guelph Stands Against Scientology. Les membres ont prévu de se rassembler pour alerter et sensibiliser le reste des habitants de la ville. Ils veulent expliquer ce qu’est réellement la doctrine de l’organisation car ils craignent que cette nouvelle installation accentue les actions de prosélytisme. La Scientologie se défend de ces accusations. Elle évoque son implantation ancienne dans la ville et ses excellentes relations avec de nombreuses collectivités.


(Sources : Guelph Mercury 28.09.2017 & 04.10.2017 & Guelph Today, 02.10.2017 & Irish Times 13.10.2017 & International Business Times 19.10.2017 & Birmingham Mail, 21.10.2017)


Posté le 13 Novembre 2017

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 17 mai 2018