Version imprimablePDF version

Apocalypse now ?

Pourtant annoncée depuis plusieurs mois à grand renfort de vidéos sur YouTube, la fin du monde n’a pas eu lieu le 23 septembre 2017.


Un internaute en particulier a retenu l’attention des médias qui se sont intéressés au sujet, David Meade. Se présentant comme « chercheur paranormal et mentaliste », il a basé sa prédiction sur des écrits bibliques et sur des observations astronomiques. Selon lui le passage de Nibiru1, au-dessus de Jérusalem le 23 septembre devait causer de graves évènements. . Le 23 septembre qui survient exactement 33 jours après l’éclipse totale de soleil d’août 2017 est aussi l’âge auquel Jésus est mort et également le nombre de fois où le mot Elohim (Dieu) est mentionné dans la Bible ! Joint par le Washington Post quelques jours avant la date fatidique, David Meade a précisé sa théorie, en affirmant que cette date sera le prélude de la fin du monde et marquera le début d’une série de catastrophes qui devraient durer sept ans. C’est ce qu’avaient déjà affirmé les new agers après l’apocalypse ratée du 21 décembre 2012.


La biographie de David Mead est assez obscure. Auteur, enquêteur judiciaire, mais surtout conspirationniste, il évite, pour des raisons de sécurité, de donner des précisions sur son lieu d’habitation, son parcours scolaire ou sa profession. Par contre, très critique envers la jeunesse qu’il considère « abrutie par la télévision, la publicité », il s’étonne que « cette nouvelle génération ne s’engage pas dans la pensée critique. »


La rumeur a tellement enflé sur la toile que des astronomes de la NASA se sont vus dans l’obligation de rassurer les internautes en expliquant que si un astre de la taille d’une planète approchait de la terre ,il serait observable à l’oeil nu depuis longtemps et sa masse aurait déjà perturbé l’orbite des planètes du système solaire.


David Meade n’est pas le premier prophète de la fin du monde. L’encyclopédie collaborative Wikipédia en recense 170. La première prophétie connue remonte à 66 après JC.


Si les annonces de fin du monde se sont révélées fausses, elles ont néanmoins parfois eu des conséquences inattendues : au 19e siècle, l’annonce par le prédicateur baptiste William Miller du retour du Christ en 1844, incita ses adeptes à se séparer de tous leurs biens. Après ce qu’ils appelleront « la Grande Déception », une partie d’entre eux deviendront les Adventistes du septième jour.


En 1955 la prise de pouvoir de Florence Houteff sur la dissidence adventiste fondée par son mari, « The Davidian Seventh-Day Adventists », a eu pour conséquence un schisme dont sont issus les Branch Davidian2. Prophétesse, elle prédit la fin du monde pour 1959. Mais la prédiction ratée provoque l’éclatement de son groupe.


C’est grâce à une prédiction ratée que le psychologue Léon Festinger a élaboré la théorie de la dissonance cognitive3 en observant les réactions des adeptes de Dorothy Martin (également surnommée Marian Keech). En effet, si la prédiction ratée de Florence Houteff a abouti à la dissolution de son groupe, celle de Dorothy Martin, en 1954, n’a pas eu le même effet. Cette ménagère de Chicago affirmait avoir été prévenue par des extraterrestres de l’imminence de la fin du monde à laquelle seuls ses adeptes échapperaient. Le cataclysme n’eut pas lieu, mais au lieu de désavouer leur prophétesse, les adeptes ont adapté leur croyance pour qu’elle soit en adéquation avec les faits.


(Source : 9News, 20.09.2017)


1. Une planète dont le nom apparaît dans la mythologie babylonienne.


2. En 1993, les Branch Davidian*, dirigés par le prophète auto-proclamé David Koresh, avaient fait de leur quartier général du Mont Carmel situé à Wacco (Texas), un véritable bunker et se préparaient quotidiennement à la fin du monde. Le FBI et le BATF** venus les perquisitionner pour détention illégale d’armes, ont été accueillis par des coups de feu. S’en est suivi un siège de plusieurs semaines qui s’est terminé par un raid sanglant à l’issue duquel près de 80 personnes ont trouvé la mort.
*Lire sur le site de l’Unadfi: Que sait-on de ...? Les Davidiens : http://www.unadfi.org/groupe-et-mouvance/davidians
**Bureau des alcools, tabacs et armes à feu.


3 Lire sur le site de l’Unadfi : La dissonance cognitive : http://www.unadfi.org/cles-pour-comprendre/emprise-mentale-et-vulnerabilite/la-dissonance-cognitive


Posté le 11 Octobre 2017

Mots clefs : 

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 15 novembre 2017