Version imprimablePDF version

Agressions sexuelles

Les enquêteurs de la sûreté du Québec examinent des cas possibles d’agressions sexuelles chez les enfants de la congrégation des Témoins de Jéhovah de Mont-Laurier (Laurentides). Deux hommes, Michel Courtemanche et Georges Leclerc, sont visés par ces enquêtes.

 

 L’une des victimes, Pénélope Herbert, avait dix ans lorsque Michel Courtemanche abusée d’elle pour la première fois. À 17 ans, elle le repousse et en parle à ses parents. La congrégation de Mont Laurier est avertie. Georges Leclerc, ami de Courtemanche et dirigeant de la congrégation, ne cherche pas à recueillir le témoignage de la jeune fille comme cela se fait habituellement. L’agresseur est réprimandé mais pas exclu de la congrégation. Pénélope va alors se tourner vers la sûreté municipale de Mont-Laurier. Michel Courtemanche est acquitté et aujourd’hui il ne reste plus aucune trace des témoignages ni des motifs de ce jugement.


Carolle Poudrier est une autre des victimes de Michel Courtemanche. L’homme gardait la jeune fille alors qu’elle n’avait que onze ans, il l’embrassait et lui demandait de s’asseoir sur lui. C’est l’un de ses amis qui se chargera de prévenir un ancien de la congrégation, démarche restée sans effet.


Courtemanche est maintenant exclu de la communauté. Cependant la sûreté du Québec a repris son enquête sur les deux hommes après la découverte de cinq autres victimes supposées. Deux d’entre elles ont porté plainte.


(Sources : Ici Radio Canada, 14/07/2017 & CBC News, 15/09/2017)


Posté le 11 Octobre 2017

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 15 novembre 2017