Version imprimablePDF version

16 millions de dollars pour une victime de Warren Jeff

Le 5 septembre 2017, le troisième juge de district de l’Utah, Keith Kelly, a condamné Warren Jeff et l’Église Fondamentaliste de Jésus Christ des Saints des Derniers jours (FLDS) à verser 16 millions de dollars de dommages et intérêts à Elissa Wall pour l’avoir forcée à épouser à l’âge de quatorze ans son cousin âgé de 19 ans, Allan Steed. Ce dernier avait plaidé coupable pour avoir entretenu des relations sexuelles illégales avec une mineure et pour avoir pris part à un mariage interdit. Il a été condamné à 30 jours de prison et trois ans de probation.


Au cours du procès, Elissa Wall a rappelé les blessures psychologiques profondes laissées par ce mariage forcé. Le juge a tenu compte du rôle central de Jeff dans cette affaire. En effet, chef incontesté de l’Église, il en contrôlait tous les aspects, jusqu’à la vie intime de ses adeptes. C’est lui qui a obligé Elissa Wall à se marier et à avoir plusieurs grossesses dont plusieurs se sont terminées par des fausses couches.


La décision de justice donne à Elissa Wall et à Alan Mortensen, son avocat, la possibilité de collecter l’argent auprès de Jeff ou de l’Église et leur accorde également la capacité de récupérer les actifs du groupe dans d’autres pays (Mexique, Canada).


Pour l’avocat, cette forte amende est un moyen de faire prendre conscience à l’Église de la douleur des jeunes filles violées à cause de sa doctrine.


Dans un communiqué, Elissa Wall explique que « le jugement rendu par la Cour est un grand pas en avant dans le combat pour faire reconnaître que personne et en particulier les enfants, ne doit être exploité et abusé au nom de la religion », « aujourd’hui, c’est une victoire pour plusieurs milliers de victimes d’abus » ajoute-t-elle.

 

Des dommages-intérêts difficiles à récupérer


Condamnée à plusieurs reprises à payer des sommes importantes à ses victimes, la FLDS est aujourd’hui poursuivie par des avocats tentant de recouvrer l’argent dû aux victimes, soit plus de 40 millions de dollars.


En plus des 16 millions de dollars dûs à Elissa Wall, elle doit 30 millions à l’ancien garde du corps de Warren Jeff, Wille Jessop, auxquels s’ajoutera, en décembre 2017, le million de dollars de la peine dont devrait écoper Lyle Jeff pour une affaire de fraude.


Selon Sam Brower, enquêteur privé qui travaille pour le compte de plusieurs avocats, le fait que « l’argent de l’Église soit dispersé dans des sociétés détenues individuellement par des membres ou des fiducies créées dans différents états », rend très difficile l’indemnisation des victimes. La majeure partie des actifs de l’Église est cachée dans des pays étrangers et dans son livre Prophet’s Prey1, S. Brower compare cette pratique du groupe à celle « d’un syndicat du crime organisé ».


Grâce à une disposition législative de l’Utah permettant à l’État d’obtenir la moitié de tout dommage punitif de plus de 50 000 dollars, les avocats travailleront conjointement avec le Bureau du procureur général de l’Utah pour recueillir l’argent.


Comme certains ex-adeptes, Willie Jessop, est cependant plus mesurés : bien que l’Église lui doive près de 30 millions de dollars, il préfère récupérer progressivement son dû, car il craint que les adeptes les plus pauvres soient sollicités par le groupe pour rembourser les victimes. Jusqu’ici, seuls des biens matériels ont été saisis pour son indemnisation.


(Sources: The Saltlake Tribune, 05.09.2017 & Fox 13 News, 24.09.2017)


1. Sam Brower, Prophet’s Prey : My Seven-Year Investigation into Warren Jeffs and the Fundamentalist Church of Latter-Day Saints, Bloomsbury Publishing PLC, 2012.


Posté le 11 Octobre 2017

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 15 novembre 2017