Bountiful

Posté le 10 avril 2018

La contestation constitutionnelle de Winston Blackmore rejetée

Sheri Ann Donegan, juge de la cour suprême de Colombie Britannique, a rejeté les arguments constitutionnels présentés par l’avocat de Winston Blackmore. Il soutenait que les lois sur la polygamie allaient à l’encontre du droit à la liberté de religion garanti par la Charte canadienne des droits et libertés. 

 


Mots clefs : 
Posté le 10 janvier 2018

Winston Blackmore souhaite l’invalidation de sa condamnation

Reconnu coupable de polygamie en juillet dernier1, Winston Blackmore, ex leader d’une secte au sein de la communauté Bountiful, souhaite l’invalidation de cette condamnation par la Cour suprême de la Colombie Britannique de Cranbrook (Canada). Il estime avoir été injustement poursuivi.


Mots clefs : 
Posté le 11 octobre 2017

Gail Blackmore fait appel

Gail Blackmore a fait appel de sa condamnation à sept mois de prison1. De retour dans sa communauté, elle attend la décision de la cour d’appel de Colombie-Britannique, qui devrait intervenir en juin 2018.


Gail Blackmore était condamnée pour avoir, avec son mari, fait passer une adolescente de treize ans aux États-Unis pour la marier avec le leader de la FLDS, Warren Jeffs.


Mots clefs : 
Posté le 11 septembre 2017

Condamnation de deux membres

Deux membres de la communauté de Bountiful, ont été jugés pour avoir, en 2004, fait traverser la frontière canado-américaine à leur fille mineure (13 ans). Le but était de la marier à Warren Jeffs, gourou de la Fundamentalist Church of Jesus Christ of Latter-day Saints (FLDS), branche américaine du mouvement. Les deux parents mis en cause, Brandon et Gail Blackmore, ont été condamnés à respectivement 1 an et 7 mois de prison.


Posté le 14 septembre 2016

Le leader polygame contre la légalisation de la polygamie

Lors d’un symposium consacré au mormonisme, à Salt Lake City, Winston Blackmore, leader de la secte fondamentaliste mormone établie en Colombie-Britannique, marié à 27 femmes avec lesquelles il a eu 145 enfants, s’est prononcé contre la légalisation de la polygamie.


Son officialisation pourrait, selon lui, conduire à « l’exploitation des femmes ».


(Source : Métro, 04.08.2016)


Mots clefs : 
Posté le 12 octobre 2015

Faire entendre la voix des victimes d’abus sexuels

À 24 ans, Cindy Blackmore est devenue l’une des critiques les plus virulentes de la secte mormone fondamentaliste, Bountiful. Nièce du leader de ce groupe polygame, Winston Blackmore, elle vient d’entamer une marche pour soutenir les victimes du mouvement, ces filles et ces femmes victimes de violence au nom de la religion.


Cindy Blackmore a décidé de quitter la communauté après les révélations de deux amies d’enfance.


Pages

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 17 mai 2018