Version imprimablePDF version

Projet d’un groupe de travail sur le phénomène sectaire à l’Assemblée nationale

Suite à la demande, par la députée Agnès Maltais, d’une commission d’enquête « sur les méthodes d’endoctrinement de sectes structurées », des parlementaires québécois se préparent à former un groupe de travail dédié aux groupes à dérives sectaires.


Après la publication du rapport du coroner sur le décès d’Eloïse Dupuis, membre des Témoins de Jéhovah, la député Agnès Maltais avait demandé une commission d’enquête sur les « méthodes d’endoctrinement de sectes structurées » et sur leur impact sur les membres notamment ceux en situation médicale d’urgence : « L’idée, c’est de comprendre, parce que les rapports des coroners vont toujours dire que toutes les règles ont été respectées. Cependant, on est en droit de se demander à quel point un consentement est libre et volontaire quand une personne est dans une secte depuis des années et qu’elle subit des pressions », explique Mme Maltais.


Devant l’intérêt de nombreux députés, le groupe de travail pourrait se constituer dès le début 2018. Il devra fournir un document de réflexion qui sera soumis à l’Assemblée Nationale laquelle jugera alors de l’opportunité de convoquer une commission parlementaire. Cette décision serait prise lors de la prochaine législature, après les élections générales du 1er octobre prochain.


(Sources : Le Soleil, 24.11.2017 & 07.12.2017)


Posté le 10 Janvier 2018

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 17 mai 2018