Pouvoirs publics

Les associations européennes membres de la FECRIS qui se sont assigné pour but de prévenir et combattre les effets du sectarisme et de venir en aide aux victimes des sectes, déclarent leur attachement indéfectible aux libertés fondamentales, telles qu'elles sont reconnues par la Déclaration universelle des Droits de l'Homme de 1948, par la Convention européenne de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales de 1950, par la Convention internationale des Droits de l'Enfant de 1989.

 

Ces associations réaffirment plus particulièrement leur attachement à la liberté de penser et de croire, à la liberté d'expression et à la liberté d'association, fondements de la société civile dans tout Etat de droit fondé sur les principes démocratiques.

 

Elles rappellent qu'il n'appartient pas aux Etats ni aux pouvoirs publics de se prononcer sur le caractère philosophique ou religieux d'une conviction, l'adhésion à une association cultuelle ou non cultuelle, particulièrement, ne relevant que de la conscience de chacun.

 

Elles déclarent en revanche qu'il appartient aux pouvoirs publics:

- de garantir l'expression de ces libertés;

- de favoriser l'accès des citoyens à une libre information, de telle sorte que chacun puisse se prémunir contre le sectarisme, et de faciliter le libre débat, au sein de la société ou de la cité, comme de veiller à ce qu'aucun citoyen ne puisse être privé de son droit de libre débat ;

- de protéger les individus contre toute forme déshumanisante de manipulation mentale et de conditionnement psychique et ou intellectuel, quel que soit le masque philosophique, religieux ou commercial sous lequel ces pratiques peuvent se dissimuler.

 

 

(Source : Fecris, déclaration commune du 24.04.1999)

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 15 novembre 2017