Santé et bien-être

Posté le 12 février 2009

Etats-Unis/Procès à venir contre des parents qui ont laissé mourir leur enfant

Dans le Wisconsin, un couple, Dale et Leilani Neumann, étaient persuadés de pouvoir guérir par la prière leur fille de 11 ans, Kara. Ils ont refusé d’avoir recours à la médecine et la fillette est décédée d’une forme de diabète.

Les parents seront jugés en mai et juin prochain. S’ils sont reconnus coupables, ils risquent 25 ans de prison.


Posté le 30 octobre 2008

Sectes et santé

L’attrait de nos contemporains pour les soins qualifiés par les uns d’ « alternatifs » et par d’autres de « parallèles » alors que la médecine ne cesse de réaliser des progrès. Les approches de la maladie, du soin et de la guérison font partie des thèmes dominant les discours et la pratique de groupes à dérives sectaires. L’attrait pour ces techniques, non éprouvées pour la plupart d’entre elles, est devenu un véritable phénomène de mode.


Mots clefs : 
Posté le 05 novembre 2007

Colloque : Les charlatans de la santé

Brest, 16 et 17 novembre 2007.
Amphithéâtres de la Faculté de Droit, 12 rue de Kergoat.

Ouverture à 18h15 avec Benoît Jeanjean, Doyen de la Faculté des Lettres et Sciences humaines (modérateur de séance).
Ce colloque est organisé par le Centre de Recherche en Psychologie de l'Université de Brest et placé sous la Haute Autorité du Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche et du Ministère de la Santé, de la Jeunesse et des Sports.




Mots clefs : 
Posté le 23 octobre 2006

Les nouveaux charlatans de la santé

Une enquête sur des médecins qui, sous prétexte de méthodes alternatives, n’hésitent pas à proposer « d’étranges remèdes ».

Un premier cas de figure : un médecin bordelais qui a prescrit des gélules composées de kératine et de sang d’âne à un malade atteint d’un cancer de la prostate pour la bagatelle de 3.000 euros.


Posté le 23 octobre 2006

La Raison contre la Foi

Depuis ces dernières années, nous assistons à une « banalisation de l’ésotérisme et de l’occultisme », consacrant ainsi le retour de la pensée magique et des « patamédecines ». Les individus, confrontés à leurs angoisses et à des « questions légitimes auxquelles la puissance publique ne répond pas toujours » peuvent alors se tourner vers les sectes, déclare la présidente de l’UNADFI, Catherine Picard. Ces dernières, pourtant, n’apportent que de « fausses réponses » à de « vraies questions ».


Pages

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 14 décembre 2017