Version imprimablePDF version

Psycho-spirituel : l’agapèthérapie

L’agapèthérapie (« guérir par l’amour de Dieu ») est une pratique d’ordre psycho-spirituel qui consiste « à soigner simultanément l’âme et le psychisme de quelqu’un, confondant ainsi le niveau spirituel et le niveau psychologique ». Ainsi, pour rentrer « dans une vraie relation à Dieu », il faudrait d’abord « se faire soigner psychologiquement ».

 

-----------------

 

 


L’agathérapie, une confusion des genres

Le pédiatre Bernard Dubois, qui s’inscrit dans la mouvance des Béatitudes, est connu pour ses ouvrages et ses sessions « Agapè » consacrées au psycho-spirituel. Cette pratique est basée sur un déterminisme radical des comportements à partir d’événements de la vie « qui se seraient mal passés ou pas assez bien passés ». Aussi, l’état spirituel de chaque individu est d’abord évalué à l’aide de paramètres psychologiques. Par exemple, tel trait de caractère ou telle action sera révélateur d’une « blessure » qui remonte à la petite enfance, « voire au sein de la mère ». Ce déterminisme aboutit trop souvent à des drames familiaux, économiques et personnels : personnes coupées de leurs familles, ruptures dans des couples, entre des parents et des enfants, interdiction à des parents de voir leurs enfants, captation de ressources financières, suicides…

« Guérir en famille », l’un des ouvrages du docteur Dubois qui n’est ni psychologue ni psychiatre mais pédiatre, démontre une fois de plus une « obsession de la guérison » propre à la communauté des Béatitudes. Bernard Dubois explique dans l’avant-propos de son livre que par l’entremise de l’accompagnateur psycho-spirituel, « les personnes en détresse » sont conduites « dans une expérience humaine et spirituelle au contact d’une mère, la Vierge Marie, et d’un père, Saint Joseph » ! Ainsi le Christ « offre ses parents », « capables de suppléer aux manques d’amour maternel et paternel » de l’enfance.

La méthode Agapè taxant invariablement chaque parent de « mauvais », l’accompagnateur psycho-spirituel maintient son emprise sur le « retraitant » (stagiaire), trouvant toujours quelque chose qui justifie la séparation d’avec les parents tout en repliant les enfants « sur leurs blessures narcissiques » (...)

Lire l'intégralité de l'article en pdf

 


Posté le 13 Avril 2012

Mots clefs : 

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 17 mai 2018