Version imprimablePDF version

Face à l’obligation vaccinale les anti-vaccins s’organisent

Face à une couverture vaccinale de plus en plus faible1, les pouvoirs publics proposent de rendre onze vaccins obligatoires à partir de 2018. En effet, la recrudescence de maladies telles que la rougeole ou la coqueluche représente un véritable enjeu de santé public. Depuis l’annonce du gouvernement, les anti-vaccins se sont organisés et se déchaînent sur internet pour empêcher l’adoption de la nouvelle législation.


Leur profil est très diversifié, mais Serge Blisko, président de la MIVILUDES2 en distingue trois principaux : 

 

• Les conspirationnistes qui voient dans la vaccination un complot des lobbys pharmaceutiques.
• Les adeptes du new age qui prônent les médecines dites naturelles et se méfient du contenu des vaccins.
• Les adeptes de groupes religieux fondamentalistes, plus minoritaires.


Didier Pachoud, président du GEMPPI3, explique qu’Internet « favorise la mise en relation de ces porteurs d’idéologies avec des internautes inquiets, qui cherchent des réponses ».
A coup de pétitions, de mailing, de témoignages alarmistes, de statistiques pseudo-scientifiques, ils utilisent la toile comme un véritable outil de propagande pour rallier le plus de personnes possibles à leur cause.


Henri Joyeux, l’une des figures de proue du mouvement anti-vaccination s’est exprimé dans une lettre ouverte au gouvernement contre ce qu’il appelle « l’empire vaccinal ». Au centre de l’argumentaire de l’ancien cancérologue, récemment radié de l’Ordre des médecins, figurent les profits que pourraient faire les laboratoires pharmaceutiques, les dangers supposés pour les nourrissons, la nocivité des adjuvants.


Début juillet, un long texte développait un argumentaire anti-vaccination et complotiste de Bertrand Goteval qui prétend travailler « pour une organisation [son nom n’est pas cité dans le texte] dont le but est de surveiller les lobbys politiques, financiers et industriels ». Mais beaucoup de zones d’ombres entourent les origines de ce texte. Aucune adresse ne permet d’identifier qui se cache réellement derrière l’identité de Bertrand Goteval. Seule une pétition qui est citée dans le texte permet de le rattacher au site Néo Nutrition.
D’autres pétitions ont fleuri sur la toile, dont une qui a refait surface : réunissant plus d’un million de signatures, elle est hébergée par l’Institut pour la protection de la santé naturelle, une organisation Suisse qui aurait des liens avec l’extrême droite.


(Sources : Libération 11.07.2017 & Huffington Post, 16.07.2017)


1. Selon une étude menée en 2016 par l’OMS, près de 40% des français seraient réticents à la vaccination et 17% doutent de leur efficacité.


2. Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires.


3. Groupe d’études des mouvements de pensée en vue de la protection de l’individu


Posté le 13 Septembre 2017

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 13 septembre 2017