Et Samuel Hahnemann inventa l’homéopathie. La longue histoire d’une médecine alternative

Absente des hôpitaux pour des raisons de « non-scientificité », l’homéopathie demeure cependant prescrite par de nombreux médecins et constitue, pour les patients, « un médicament comme un autre », remboursé par la Sécurité sociale.


À la fin du XVIIIe siècle, son inventeur, Samuel Hahnemann, médecin allemand, révèle ses trois principes fondateurs : la loi des similitudes selon laquelle la substance qui donne le mal peut aussi le guérir, le traitement individualisé et les principes de dilution et de succussion des molécules dans un fort volume d’eau.
Formulées en 1810 dans l’Organon de la médecine rationnelle, ces idées font de Hahnemann un prophète adulé par un petit cercle de disciples. Malgré des accusations de charlatanisme, il parvient à imposer peu à peu son homéopathie.
Olivier Faure montre comment l'homéopathie est devenue un véritable phénomène social et culturel lié aux évolutions scientifiques, idéologiques et économiques des sociétés contemporaines.


(Source : l’éditeur & Libération, 27.05.2015)

Auteur : 
Olivier Faure
Editeur : 
Aubier
Date de publication : 
Lundi, 15 Juin, 2015
Thèmes : 

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 17 mai 2018