Version imprimablePDF version

L’association Khloros et sa fondatrice impliquées dans deux affaires d’escroquerie culturelle

En décembre 2013, un concert organisé au Cambodge pour célébrer le temple d’Angkor Vat et le Ballet royal, s’est révélé être une vaste escroquerie. Danseuses, musiciens, architectes, techniciens, hôtelier attendent, depuis plus d’un an, les 600 000 euros que l’association organisatrice, Khloros Concert, leur doit. Pour sa défense, elle prétend que son principal mécène ne lui a pas versé les sommes promises.


Cette association dirigée par Odile Perceau, se prévalait de prestigieux soutiens comme la République française, l’Unesco, Vinci, Total, France 2… Cette dernière se présentant comme compositrice, chef d’orchestre, flutiste et « enfant indigo », s’est montrée des plus persuasives auprès de hauts fonctionnaires français, de dignitaires locaux et d’institutions internationales.
Selon France Info, Odile Perceau serait impliquée dans une autre affaire à Cognac, en Charente. Elle avait proposé à l’exploitant d’une distillerie d’organiser un récital de musique, en présence de la première Dame de Chine. Elle préconisait des travaux intégralement pris en charge par son association. Le producteur a dû assumer 200 000 euros d’aménagement car le récital n’a jamais eu lieu, la première Dame de Chine n’est jamais venue.
La Brigade de la répression de la délinquance astucieuse mène une enquête sur l’association Khloros Concert et sa fondatrice Odile Perceau.


Qui est Odile Perceau ?


Plusieurs médias ont mené(1) une enquête sur cette vaste escroquerie et se sont intéressés à sa fondatrice. Sur place, des personnes ont témoigné des piètres compétences de direction d’orchestre d’Odile Perceau. Certains ont révélé par ailleurs que son organisation pouvait faire penser à une secte. Le spectacle d’Angkor fut précédé d’une petite cérémonie rituelle où elle apparut « en larmes et quasiment saisie de transe ». Elle agissait comme un gourou, sans cesse entourée de sa garde rapprochée composée de personnes qui semblaient être sous son emprise. Stéphane Rougier, membre du quatuor de Bordeaux, qui a collaboré avec elle en 2007 et 2008 la qualifie également de gourou : « elle commandait tout mais n’y connaissait rien. Elle vit dans un grand délire. Une belle imposture ».


Dans un portrait publié par le site Nana News(2), la musicienne prétend détenir « une caractéristique particulière » ayant orienté toute sa carrière musicale. Elle est synesthète : « Je suis plus visuelle qu'auditive et en fait j'entends la musique en couleur. » « Les synesthètes musique perçoivent des couleurs en réponse à des sons. » L’article précise que « Le courant New-Age parle d'« enfants indigos » ».


Antoine Perraud (journaliste d’investigation pour Mediapart) se demande s’il n’y aurait pas un « rapport avec des associations un brin sectaires de la région de Tours, qui commercialisent des massages, des machines vibratoires, de la poudre de perlimpinpin, voire une forme étrange de syncrétisme agricole en direction des âmes souffrantes : Le Jardin du Créateur où folâtre la principale mécène mise en avant par Khloros : Véronique de Grivel Perrigny ? »
Le journaliste se demande également si Odile Perceau connait Patrick Le Berre, fondateur de l’association « Jardin du Créateur » ? Ce physicien aurait quitté le CEA, « du fait, semble-t-il, de son appartenance présumée à l’Eglise de Scientologie, devenu chantre de la conscience et des thérapies quantiques ». Mediapart le désigne comme le probable « mécène déficient parfois désigné (…) sous le nom de Monsieur P. »


Antoine Perraud parle également d’une possible implication de Patrice Canonici. Cet avocat « radié du barreau de Tours, jadis défenseur des sectes » est l’un des mécènes d’Odile Perceau. Il a déclaré au journaliste : « J’avais promis que je lui viendrais en aide, après l’avoir rencontrée chez le physicien Patrick Le Berre à Azay-le-Rideau. Son projet de concerts en Birmanie et au Cambodge était déjà lancé. “C’est une pointure qu’il faut soutenir”, m’a déclaré Patrick Le Berre. Je n’ai pas pu honorer cette promesse de voler à son secours. Elle me poursuit depuis quelques jours avec une hargne des plus agressives, mais c’est une belle personne et je la tirerai de ce mauvais pas, ainsi que tous ceux laissés au bord du chemin. »…


 (Sources : L’Obs, Raphaël de Gubernatis, 19.12.2014 & Mediapart, Antoine Perraud, 28.12.2014 & France Musique, 02.01.2015 & Sud Ouest, 06.01.2015)


(1)Lire les principaux articles dans leur intégralité :
Après les fastes du temple d'Angkor Vat, une vaste escroquerie ? L’Obs, Raphaël de Gubernatis, 19.12.2014 : http://tempsreel.nouvelobs.com/culture/20141217.OBS8094/apres-les-fastes-du-temple-d-angkor-vat-une-vaste-escroquerie.html
L'Unesco et la France cautionnent une escroquerie culturelle au Cambodge, Mediapart, Antoine Perraud, 28.12.2014 (article payant) : http://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/281214/lunesco-et-la-france-cautionnent-une-escroquerie-culturelle-au-cambodge


(2)http://nananews.fr/fr/loisirs/culture/2613--odile-perceau-compositeur-et-chef-dorchestre-


(3)Lire sur le site du CICNS : http://www.sectes-infos.net/Miviludes5.htm

 


Posté le 11 Février 2015

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 17 mai 2018