logo unadfi
Accueil  > Groupes et mouvances > Communauté des Béatitudes > De nouveaux statuts pour la communauté des Béatitudes

De nouveaux statuts pour la communauté des Béatitudes

<  Retour | Imprimer 

 Descriptif 

Le 29 juin 2011, l’archevêque de Toulouse, Mgr Robert Le Gall, a érigé la communauté des Béatitudes en association publique de fidèles de droit diocésain après que 93 % des membres engagés aient adhéré par écrit aux nouveaux statuts.

Depuis 2007, à la demande du Vatican, cette communauté fondée en 1973 dans la mouvance du Renouveau Charismatique, avait engagé un processus de restructuration.

L’archevêque et le père Henry Donneaud, commissaire pontifical qui devient le nouveau responsable de la communauté, avaient tenu une conférence de presse à Paris le 27 juin dernier. Lors de cette conférence, des « précisions » ont été apportées d’une part sur la condamnation pour abus sexuel de l’ancien modérateur général des Béatitudes, Philippe Madre, d’autre part, sur la situation du fondateur de la communauté, Ephraïm, suspendu de toutes ses responsabilités et enfin, sur les plaintes déposées aux prud’hommes par d’anciens membres de l’abbaye de Bonnecombe « pour recouvrement de cotisation de retraite ».

Rappelons encore qu’en février 2008, un « frère » a été mis en examen pour « attouchements sexuels sur mineurs » et exclu de la communauté. Il avait reconnu plus de cinquante actes à caractère pédophile sur des enfants de 5 à 14 ans.

Source : La Croix, Claire Lesegretain, 27.06.2011 & Ouest-France, 28.06.2011

Le Collectif des victimes du psychospirituel réagit

Le Collectif des victimes du psychospirituel dépendant du Centre contre les manipulations mentales (CCMM) s’alarme dans un communiqué de presse « du fait que la communauté des Béatitudes reçoive un statut nouveau au sein de l’Eglise catholique alors que de nombreuses victimes sont toujours en attente de justice ». Ils soulignent que « de nombreux doutes planent sur cette organisation et que de nombreuses plaintes ont été portées contre ce mouvement ».

Pour le collectif, le nouveau statut n’apporte « aucune clarification quant aux affaires en suspens ».

Source : Communiqué du collectif des victimes du psychospirituel, 29.06.2011


retour haut de page  Retour en haut de page

http://unadfi.org est motorisé par spip 3.0.5 [19905] associé à des squelettes spip Rizom