Version imprimablePDF version

La place des femmes au sein des mouvements sectaires

Alexandra Stein, auteure et chercheuse honoraire à Birkbeck (Université de Londres) est revenue dans NBC News sur le statut des femmes dans les mouvements sectaires et le contrôle exercé sur elles par les gourous.

Dans un groupe sectaire, le leader peut étendre son emprise sur les femmes, « comme une démonstration de contrôle et une tentative de miner l’attachement entre mère et enfant. Le but est de concentrer tous les sentiments d’attachement sur le leader ou le groupe, et sur eux seuls. »

« La vie sexuelle des femmes, leur vie de mère et leur capacité à contrôler leurs propres choix en matière de reproduction sont mises en péril au sein des organisations sectaires », souligne Alexandra Stein qui a enquêté dans différents mouvements sectaires et cite plusieurs exemples.

Des anciens membres de la Scientologie et de Newman Tendency (secte politique basée à New-York) témoignent que les femmes étaient forcées de mettre fin à leurs grossesses pour ne pas manquer à leur devoir au sein du groupe. Chez les Enfants de Dieu, le leader contrôle la reproduction en interdisant toute forme de contrôle des naissances. Un autre gourou décide lui-même si une femme mérite ou pas d’avoir un enfant. 

Les enfants dans les mouvements sectaires permettent une autre forme de contrôle sur les adeptes. Beaucoup de groupes séparent les enfants de leurs mères pendant de longues périodes ou confient les enfants à la communauté, entraînant une perte de repères familiaux. 

Les mariages sont aussi contrôlés et arrangés, les femmes n’ayant parfois jamais rencontré leurs partenaires. C’est le cas par exemple des mariages collectifs chez Moon ou encore des mariages polygames avec des jeunes femmes dans la FLDS (Eglise fondamentaliste de Jésus Christ des Saints des derniers jours). C’est aussi le cas dans le groupe État Islamique qui attire des recrues féminines en leur promettant le mariage avec un combattant «  héroïque ». 

Dans les groupes sectaires, les actes sexuels sont souvent présentés comme un moyen de se rapprocher des esprits ou de Dieu. Cette pratique devient alors un prétexte à des abus sexuels.

Source : NBC News, 02.02.2018


Posté le 18 Mai 2018

Mots clefs : 

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 17 mai 2018