Emprise mentale et vulnérabilité

Posté le 22 avril 2015

Mise en état de sujétion (3ème partie)

La première préoccupation d’un groupe sectaire, dès lors que la «cible» a volontairement fait un pas en sa direction, est de faire sauter le verrou de son sens critique pour pouvoir l’imprégner de sa doctrine et agir sur sa personnalité jusqu’à la transformer. Pour ce faire, il ne va pas d’emblée chercher à persuader par la discussion,- convaincre par la raison seule est aléatoire et éphémère-.


Posté le 22 avril 2015

Mise en état de sujétion (4ème et dernière partie)

Les précédents articles ont décrit les étapes d’entrée dans un mouvement sectaire et de transformation de la personnalité. Après une phase de séduction de la part d’un groupe chaleureux et flatteur, l’adepte a cru en une doctrine et des projets qui ont pris chez lui une résonance particulière ; il s’est engagé à oeuvrer pour le groupe et à suivre ses enseignements.


Posté le 04 mars 2015

Mise en état de sujétion (2ème partie)

Le précédent article (Bulles n°97, 1er trimestre 2008, p.14) a défini les conditions pour qu’une organisation sectaire obtienne de ses adeptes une dépendance durable dans un système durable : « par un processus continu d’acquisition de connaissance et de pouvoirs internes ». Avant de traiter des techniques de transformation puis de maintien en dépendance de la personne, nous abordons la séduction, et la machination sectaire jusqu’au premier engagement.


Posté le 13 avril 2012

Le syndrome de stress post-traumatique et autres conséquences de l’engagement dans une secte

Doni P. Whitsett, Ph. D, est professeur clinique en Sciences sociales à l’University of Southern California (Etats-Unis). Elle a travaillé avec des adeptes de sectes et leurs familles pendant de nombreuses années.
Extraits de son intervention lors du colloque de la FECRIS, « Les abus récurrents des sectes : témoignages et preuves », à Varsovie, le 7 mai 2011.





Posté le 21 octobre 2011

Techniques de mise sous influence


1. La relation d'autorité
  • Une hiérarchie qui s'affiche, qui prône l'acceptation de l'autorité interne en promettant avancement, pouvoir et surtout SALUT.
  • Des règles intransigeantes. On provoque une régression et une désorientation par le fait de devoir demander la permission pour des actes élémentaires de la vie quotidienne.

Posté le 20 octobre 2011

Le contrôle de la pensée

Selon Steven Hassan, le contrôle de la pensée est constitué de 4 composantes de base : le contrôle du comportement (Behaviour control), le contrôle de l’information ( Information control), le contrôle de la faculté de réflexion ( Thought control) et le contrôle de l’émotion (Emotional control)

Contrôle du comportement

1. Contrôle de la réalité physique environnant l’individu


Pages

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 15 novembre 2017