Version imprimablePDF version

Comment les pratiques sectaires produisent-elles de la violence ?

La sociologue américaine Bernadette Barton a étudié les effets dévastateurs des groupes sectaires durant cinq années de recherche sur l’homophobie dans le contexte religieux et plus particulièrement dans la zone de la Bible Belt. Dans le sud des États-Unis, les organisations religieuses conservatrices sont partout. Le plus souvent isolées, elles contrôlent leurs membres par la peur.


La sociologue a constaté que l’isolement de ces communautés permet des pratiques pouvant engendrer de la violence. Étant moins soumis aux regards extérieurs, elles peuvent exercer une violence physique, sexuelle, psychologique et même spirituelle.
Elle parle de « sin/fall » paradigm (le paradigme de la chute par le péché) pour décrire les systèmes de croyance religieuse qui contrôlent les membres en les menaçant de damnation éternelle s’ils ne se conforment pas à l'idéologie stricte du groupe.
Ces systèmes de croyance sont intrinsèquement violents : ils excluent les individus, créent un climat anxiogène, rendent les adeptes suspicieux et paranoïaques. Ces comportements engendrent des violences perpétrées par des individus absouts par la volonté divine.


(Source : Broadly, 17.10.2015)


Posté le 10 Novembre 2015

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 15 novembre 2017