Version imprimablePDF version

DERIVES SECTAIRES : un véritable problème de société

Les nombreux assassinats perpétrés par des mouvements sectaires ont démontré qu’il s’agissait d’un véritable problème de société. Les attentats terroristes d’Aum Shinri-Kyo, les « suicides collectifs » de l’Ordre du Temple Solaire, du Temple du Peuple (Jonestown) et des ufologistes de Heavens’s Gate, ou bien encore le massacre de la secte apocalyptique ougandais du Rétablissement des Dix Commandements de Dieu sont autant d’exemples qui ont marqué ces trois dernières décennies.

Tous ces violents évènements, et plus particulièrement ceux de l’Ordre du Temple solaire (1995-1997) sont à l’origine de la prise de conscience des pouvoirs publics français.

Depuis, même s’ils sont de moindre portée médiatique, force est de constater que l’actualité est ponctuée d’actes répréhensibles commis par ces mouvements sectaires. On dénombre pas moins de quatre affaires rien que pour ces deux derniers mois.

« La dangerosité d’une secte s’amplifie lorsque l’adepte, au fur et à mesure de sa prétendue progression spirituelle, s’implique toujours davantage dans les processus douteux du groupement. Dans un premier temps, simple victime en général inconsciente d’un engrenage qui capte son temps, son énergie et ses ressources, l’adepte participe bientôt passivement aux actes illégaux. Il peut de plus être formé à les commettre lui-même à l’encontre d’autres adeptes. »

Ces groupes ont une connaissance approfondie de la loi et des procédures puisqu’ils sont entourés et soutenus par des juristes spécialisés. Ils utilisent souvent la justice comme moyen d’action privilégié pour leurs projets et leur communication.

C'est pourquoi, il est essentiel que les pouvoirs publics continuent d’intervenir légitimement sur les questions d’ordre public et la justice sur des délits caractérisés.


Sources : « Grande enquête sur la Scientologie, une secte hors la loi », d’Arnaud Palisson (2003, Ed. Favre) / Pèlerin.info, le 20 mars 2008.


Posté le 3 Avril 2008

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 15 novembre 2017