Le Livre noir des gourous – La vie secrète des maîtres spirituels

Marc André Saint Jean est éditeur. Immergé jeune dans les milieux New age, sa quête spirituelle l’avait amené à suivre Sai Baba jusqu’à ce qu’il tombe sur une biographie secrète de ce dernier.

Il se livre alors à des recherches bibliographiques puis, auprès de personnes qui ont elles aussi découvert qui étaient en réalité leurs « maîtres spirituels » auxquels elles vouaient un véritable culte.

L'éditeur réunit quatre témoins pour écrire cet ouvrage collectif concernant les « maîtres spirituels », inspirés de l’Inde essentiellement, qu’ont été ou que sont encore, parmi les plus connus, Helena Blavatsky, Krishna, Andrew Cohen, Osho, Elisabeth Clare Prophet, Sai Baba, Aïvanhov, Muktananda et Gurumayi. Il les distingue des « gourous de village » tels Jim Jones, DiMambro, Raël, David Koresh, Moïse Thiéraut…

Le propos de ce livre est de démystifier les prétentions de ceux qui se disent « éveilleurs de conscience, ou maîtres infaillibles ». Ainsi, dans leurs vies secrètes ces gourous au statut social de reines ou de rois, ont tous en commun de manipuler leurs adeptes par des croyances mensongères, des pratiques qui s’avèrent être des supercheries pour s’imposer mentalement et souvent sexuellement.

On y apprend aussi que ce sont des adeptes les plus proches de leurs gourous, (voire un fils ou une mère) qui ont su dénoncer leurs abus et dérives sectaires.
Souvent, qu’un dévot entende parler d’un scandale sur son gourou, il allégue mille raisons pour fermer les yeux et trouve des rationalisations justifiant les comportements déviants. Par exemple :
- la conscience supérieure du gourou dépasse l’entendement et le disciple doit accepter de comprendre plus tard ;
- en critiquant le gourou, c’est nous-mêmes que nous critiquons
- il est possible que l’éveil du maître ne soit pas complet pour l’instant
- un comportement extrême peut s’expliquer par une « folle sagesse » qui consisterait à déstabiliser pour bousculer les conventions, ou bien il s’agit d’un test pour le disciple.
Quelques soient les actes du gourou son enseignement a tout de même de la valeur.
L’auteur conclut que « l’éveil » ne semble pas véritablement transformer « l’éveillé » Et leur enseignement totalitaire est aussi sujet à l’erreur que le reste des savoirs humains.
On consultera avec beaucoup d’intérêt sur Internet le blog de l’auteur : http://blogdesinfideles.blogspot.com/
Date de publication : 
Lundi, 28 Mars, 2011
Thèmes : 

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 17 mai 2018