Version imprimablePDF version

Que faire ?

Chacun d’entre nous peut être confronté à une situation d’emprise sectaire, soit sur des personnes de son entourage proche, soit dans le cadre de ses activités.
Lorsque certains signes alertent, il importe d’abord de rechercher des informations permettant de lever les doutes et d’évaluer la nature et le degré des risques. Si la dangerosité paraît importante, en particulier pour des personnes fragiles et vulnérables, il importe de signaler les faits auprès des autorités et services compétents.


S’il s’agit d’un proche, certains signes peuvent avoir alerté très tôt, mais ce n’est souvent que lorsque la rupture est amorcée que l’inquiétude pousse à s’interroger sur la conduite à tenir.
A défaut d’une liste de recettes ou de trucs peu compatibles avec une authentique démarche d’aide, on peut néanmoins proposer quelques conseils, et recenser quelques erreurs à ne pas commettre.


Observer pour comprendre


Il est important, avant tout, d'observer les signes qui traduisent un changement dans les attitudes et le comportement de la personne, dans ses formes d’expression habituelles :


Le langage


• Le vocabulaire : mots nouveaux dans le répertoire habituel de l’adepte, étrangers au langage commun, ou mots connus mais utilisés dans un sens détourné connu des seuls initiés, citations répétitives.
• L’élocution : ton monocorde, débit plus ou moins mécanique. (...)

 

Lire la suite en pdf


PDF : 
Posté le 1 Avril 2016

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 15 novembre 2017