Témoignage

Posté le 11 octobre 2016

Formation professionnelle

Landmark, dénoncé en France pour ses dérives sectaires1, continue ses activités ailleurs dans le monde. Il est en particulier très actif en Inde, en Asie du Sud-Est et en Australie. Landmark dispense ses formations dans 125 villes du monde et se vante d’avoir formé plus de 2,4 millions de participants, dont 40 000 seraient des professionnels de santé et des éducateurs. La maison mère, établie en Californie, génère près de 90 millions de dollars de revenu par an.


Posté le 16 septembre 2016

Une pseudo-thérapie risquée

Publié dans un précédent numéro de Bulles, ce témoignage relatait le parcours d’une femme ayant suivi une thérapie mêlant techniques et disciplines diverses. Quelques années plus tard, l’offre des pseudo-thérapies s’est considérablement enrichie : vibrations, souffle, pierres, bois, couleurs, entités multiples, mélanges de traditions lointaines dans le temps et l’espace, tout est possible, tout est accessible.


Posté le 14 septembre 2016

Témoignage d’un ancien témoin de Jéhovah

En Suisse, le journal 20 Minutes a interrogé A. M., un ancien Témoin de Jéhovah, sur sa vie dans le mouvement et sur ce qui a changé depuis sa sortie.


A.M. a aujourd’hui 22 ans. Il a grandi chez les Témoins de Jéhovah, dans une famille qui est dans le groupe depuis deux générations. À 18 ans, il a décidé de quitter l’organisation car plus il grandissait, plus il se sentait privé de liberté. Il voyait des amis hors de la communauté et souhaitait pouvoir vivre comme eux.


Posté le 27 juillet 2016

Enfance et adolescence dans l’Assemblée

Lors de la conférence de la FECRIS « Confusion concertée et intentionnelle entre secte et religion », à Marseille, le 16 mai 2015, une jeune femme a témoigné de son enfance dans ce mouvement et des grandes difficultés qu’elle a ensuite longtemps rencontrées. Bulles publie ici de larges extraits de son récit.

 


Posté le 12 juillet 2016

Quitter les Témoins de Jéhovah a changé sa vie

The Guardian a publié le témoignage anonyme d’une ancienne Témoin de Jéhovah qui a quitté sa congrégation à l’âge de 18 ans et osé rejoindre le « monde »…


Sa mère a pleuré son départ comme si elle était morte. L’organisation l’avait convaincue qu’une fois à l’extérieur, les personnes devenaient inévitablement méchantes, égoïstes et qu’elles étaient vouées à une vie pervertie par la fornication, l’alcool et la drogue.


Posté le 10 juillet 2016

Dans l’ombre d’un gourou

Dans un livre autobiographique, Salutations d’Utopia Park, Claire Hoffman raconte son enfance au sein de la communauté Méditation transcendantale (MT) de Fairfield (Iowa). Avec sa mère, elle a passé la majeure partie de son enfance au sein de la communauté dans l’ombre de Maharishi Mahesh Yogi, fondateur du mouvement, qu’elles n’auront jamais vu.


Posté le 10 juin 2016

Des fonds pour venir en aide à des adeptes en fuite

Juliana Bühring est née dans la communauté des Enfants de Dieu. Cycliste, elle puise dans la rage accumulée durant son enfance pour tenter de battre des records. Elle souhaite mettre sa détermination et ses efforts au service des personnes qui, comme elle, ont dû fuir un mouvement sectaire.


Posté le 11 mai 2016

Aum aux Balkans

Le Monténégro a expulsé 58 membres de la secte apocalyptique japonaise Aleph, plus connu sous le nom Aum Shinrikyo. Ce groupe était constitué de 43 ressortissants russes, sept biélorusses, quatre japonais, trois ukrainiens et un ouzbeks. La police monténégrine a procédé à leur arrestation dans un hôtel près de Danilovgrad après avoir constaté que leurs visas n’étaient pas valides et recueilli des témoignages inquiétants.


Posté le 10 mai 2016

Vie communautaire et thérapie psychospirituelle

Avec son mari et ses deux enfants, Myriam a appartenu à la communauté des Béatitudes durant trois ans. Ce mouvement attire de nouveaux adeptes en proposant une thérapie psychospirituelle. Myriam, infirmière en psychiatrie à été séduite par cette proposition jusqu’à ce qu’elle réalise à quel point cette pratique l’a isolée de sa famille.


Pages

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 15 février 2018