Enfants et Adolescents

Posté le 08 novembre 2006

Le satanisme - Un risque de dérive sectaire

Cet ouvrage publié par la MIVILUDES fait le point sur un phénomène « inquiétant et potentiellement dangereux » : le satanisme. Délaissant les lieux communs habituels et évitant les amalgames, il s’adresse à tout lecteur qui s’interroge sur l’univers sataniste contemporain, mais aussi sur ses relations avec le gothisme et la musique black metal, différenciant ceux qui vouent un culte véritable à Satan de ceux qui plongent dans un « imaginaire sataniste ».


Posté le 26 octobre 2006

Editorial

Voici deux mois que je remplis les fonctions de présidente. Mon engagement à travailler sur les mouvements sectaires date de ma rencontre en 1982 avec « Le Patriarche ». Alors conseillère au Ministère de la Jeunesse et des Sports, j’étais en charge du dossier formation sur la toxicomanie. Très vite, j’ai compris l’effet nuisible de ces groupes qui au prétexte de soins, détournaient de jeunes mineurs de leur famille hors de leur contexte social, défiant le droit.

Mots clefs : 
Posté le 26 octobre 2006

Que faire si son enfant est embrigadé

Ne pas le juger, le condamner trop hâtivement pour ses choix ou son engagement.



Toujours lui rappeler qu’on respecte sa liberté d’opinion même si on en souffre, évidemment.

Rester lucide face aux nombreuses sollicitations dont vous ne manquerez pas d’être l’objet, si votre enfant revient vers vous à l’instigation de son groupe, en agent prosélyte de sa communauté d’adoption.
 

Se protéger de ses demandes répétées d’argent, des chantages affectifs et autres tentatives de séduction qu’il déploiera pour vous ramener à ses thèses.




Posté le 26 octobre 2006

Pour agir en faveur d’un mineur dont on suspecte la mise en danger physique ou psychologique

Une simple requête sur papier libre au Procureur de la République du tribunal compétent peut suffire.

On y consignera la nature de l’infraction commise sur le mineur, en exposant la nature des faits reprochés, et les dangers encourus par l’enfant. Celle-ci sera alors officiellement enregistrée et une enquête pourra être lancée. S’agissant de mineurs la justice peut s’auto-saisir.


Posté le 26 octobre 2006

En cas de divorce …

Depuis 1993, dans toute procédure le concernant, le mineur « capable de discernement » peut désormais s’exprimer devant le juge ou la personne que celui-ci désigne à cet effet et lui faire part de ses choix de vie quand ses parents se disputent sa garde. Si l’enfant en fait lui-même la demande, son audition ne peut lui être refusée que sur une décision spécialement motivée.


Posté le 23 octobre 2006

Les sectes s’engouffrent dans le soutien scolaire

Quelques milliers de jeunes sont exposés au risque de dérives sectaires par le biais d’activités scolaires ou parascolaires. Ainsi la scientologie « n’a pas craint » d’ouvrir tout dernièrement deux centres de soutien scolaire à Paris. La mairie a « répliqué » en mettant en place une cellule de vigilance spécifique.


Posté le 23 octobre 2006

Les jeunes, cibles des sectes

" L’actu ", le quotidien destiné aux 14-18 ans, consacre une double page à l’influence des sectes sur les mineurs. La journaliste présente un dossier didactique, mettant en lumière les principaux points à comprendre et à retenir. Elle a recueilli le témoignage de Sandrine qui a passé 25 ans chez les Témoins de Jéhovah. Entraînée à 5 ans par une mère fragilisée par la mort de son mari et d’un des fils, Sandrine raconte une enfance sans joie, peuplée de restrictions diverses.


Posté le 23 octobre 2006

Quand Paris écoute les Belges

Le mardi 12 septembre 2006, Henri de Cordes, président du Centre d’Information et d’Avis sur les Organisations Sectaires Nuisibles (CIAOSN), était invité à intervenir devant la Commission Parlementaire française sur les conséquences des pratiques sectaires sur la santé physique et mentale des mineurs.

 


Posté le 23 octobre 2006

La crèche l’Enfanfreluche en liquidation judiciaire

La crèche, située dans le 9e arrondissement, s’est déclarée en cessation de paiement après que la ville de Paris lui ait suspendu le versement de ses subventions pour « irrégularités de gestion ».

La directrice de la crèche prétend que la Ville a voulu « en finir avec elle » du fait de son ancienne appartenance à la scientologie. Faux, rétorque-t-on au Cabinet de la chargée de la petite enfance à Paris, qui s’en tient uniquement au constat des irrégularités de gestion.

Source : Le Parisien


Pages

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 15 février 2018