Enfants et Adolescents

Posté le 12 octobre 2017

Peine alourdie contre le fondateur

Après dix jours d’audience à huis clos, Gabriel Loison, fondateur de l’Université de la nature et de l’écologie de la relation a vu sa peine alourdie par la cour d’appel de Rennes. Il écope de quinze ans de réclusion pour des faits de viols, agressions sexuelles ou encore corruption de mineures contre dix ans requis en première instance par la cour d’assises de Loire-Atlantique en 2014.


Posté le 11 octobre 2017

Le chanteur R. Kelly use de sa notoriété pour maintenir des jeunes filles sous emprise

Mi-juillet, au terme d’une longue enquête, le journal Buzzfeed a révélé l’emprise mentale qu’exercerait le chanteur R. Kelly sur six jeunes femmes âgées de 17 à 31 ans. Selon leurs familles, il les retiendrait contre leur gré, dans ses propriétés d’Atlanta et de Chicago.


Posté le 11 octobre 2017

16 millions de dollars pour une victime de Warren Jeff

Le 5 septembre 2017, le troisième juge de district de l’Utah, Keith Kelly, a condamné Warren Jeff et l’Église Fondamentaliste de Jésus Christ des Saints des Derniers jours (FLDS) à verser 16 millions de dollars de dommages et intérêts à Elissa Wall pour l’avoir forcée à épouser à l’âge de quatorze ans son cousin âgé de 19 ans, Allan Steed. Ce dernier avait plaidé coupable pour avoir entretenu des relations sexuelles illégales avec une mineure et pour avoir pris part à un mariage interdit.


Posté le 11 octobre 2017

Une séance d’information chez Landmark

Un journaliste du Journal de Montréal s’est rendu à une séance d’information de Landmark1, un groupe de développement personnel. Fondé en 1991 par un ancien scientologue, l’association est connue pour ses dérives dénoncées dans un grand nombre de témoignages.


Posté le 11 octobre 2017

Fin du porte-à-porte pour des enfants Témoins de Jéhovah

La cour d’appel du Québec a confirmé la décision prise en première instance par la Cour supérieure d’interdire à une femme Témoin de Jéhovah d’emmener ses filles faire du porte-à-porte. La demande avait été formulée par leur père.


En première instance, le juge avait rendu des ordonnances pour que les fillettes âgées de neuf et douze ans ne fassent plus de porte-à-porte et qu’elles ne participent plus aux rencontres tardives à la salle du Royaume les veilles d’école.


Posté le 11 octobre 2017

Demande en recours collectif contre les Témoins de Jéhovah

La Cour supérieure du Québec doit examiner la recevabilité d’un recours collectif contre les Témoins de Jéhovah.


Cette demande a été déposée par Lisa Blais, une québécoise affirmant avoir été abusée pendant des années par son frère Témoin de Jéhovah comme elle. Elle a dénoncé ces abus lorsqu’elle avait seize ans mais le groupe n’a rien fait pour la protéger.


Posté le 11 octobre 2017

Transfusion autorisée

Un juge de la Cour Supérieure du Québec a autorisé un hôpital montréalais à pratiquer des transfusions sanguines sur une jeune adolescente Témoin de Jéhovah, malgré son refus.


La jeune fille de quatorze ans atteinte d’un lymphome hodgkinien, une forme de cancer qui touche les globules blancs, devait être traitée par chimiothérapie associée à une transfusion sanguine. Cependant, selon les principes jéhovistes elle a exprimé son refus et demandé à ce que son choix soit respecté.


Posté le 11 octobre 2017

Agressions sexuelles

Les enquêteurs de la sûreté du Québec examinent des cas possibles d’agressions sexuelles chez les enfants de la congrégation des Témoins de Jéhovah de Mont-Laurier (Laurentides). Deux hommes, Michel Courtemanche et Georges Leclerc, sont visés par ces enquêtes.

 


Posté le 05 octobre 2017

FECRIS, Bruxelles, mai 2017

Organisée en collaboration avec l’association belge Aviso (Aide aux Victimes de sectes), la conférence annuelle de la Fédération Européenne des Centres de Recherche et d’Information sur le Sectarisme (Fecris) s’est tenue à Bruxelles, le 19 mai 2017, sur le thème « Dérives sectaires et processus de radicalisation, une question à débattre ».

 


Posté le 05 octobre 2017

Radicalisation : expériences de prise en charge

Madame la Présidente, Mesdames, Messieurs, chers(es) amis(es), la contribution que nous vous proposons est issue de l’expérience du CCMM impliqué dans la prise en charge des jeunes inscrits dans un processus de radicalisation1 et de leurs familles, dans plusieurs régions du territoire national français. Elle s’inspire de rencontres et échanges avec d’autres acteurs également engagés dans la prévention de la radicalisation.


Pages

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 12 octobre 2017