Atteinte à l’enfant

Posté le 11 avril 2017

Les préceptes éducatifs du « pasteur » Shora Kuetu au coeur de la maltraitance ?

Le 26 décembre 2016, les services de secours de Saint-Josse (banlieue de Bruxelles), ont découvert le corps inanimé d’un petit garçon de six ans. En état d’hypothermie avancé, il venait de passer quinze heures, vêtu d’un pyjama, sur le balcon de l’appartement qu’il habite avec sa mère, sa soeur jumelle et son beau-père. Le couple a expliqué suivre les préceptes du « pasteur » Shora Kuetu, pasteur français d’origine congolaise à la tête de l’Alliance des Nations pour Jésus Christ (ANJC), qui recommande une éducation stricte.


Posté le 23 mars 2017

Témoins de Jéhovah : Commission royale d’Australie1

La Commission royale d’enquête australienne a publié son rapport sur les réponses de la Watchtower aux sévices sexuels sur enfants le 28 novembre 2016. Ayant reçu plus de 4000 témoignages, la commission a examiné de façon plus approfondie les cas de deux victimes.


Posté le 10 février 2017

Des responsables encore entre les mains de la justice

Une cour d’appel chilienne a alourdi les peines de Kurt Schnellenkamp, Gerhard Muecke et Karl van den Berg, trois dirigeants allemands de la Colonia Dignidad1, secte coupable de pédophilie et autres atteintes aux droits de l’homme.


Les peines pour participation à une organisation criminelle, antérieurement fixées à quatre ans et un jour ont été prolongées à cinq ans et un jour. Fernando Gomez et Pedro Espinoza, anciens agents du renseignement chilien ont été condamnés aux mêmes peines.


Posté le 10 février 2017

Une mère reconnue coupable d’avoir provoqué la mort de son fils

En Alberta, Tamara Lovett a été reconnue coupable de négligence criminelle ayant entrainé la mort de son fils qu’elle s’était obstinée à soigner avec des « remèdes holistiques »alors qu’il souffrait d’une septicémie sévère. Il a été avéré que l’enfant n’avait pas de certificat de naissance et n’avait jamais vu de médecin car sa mère rejetait la médecine conventionnelle.


Posté le 10 janvier 2017

Nouvelle condamnation de la société Parangon

En septembre 2015, la société Parangon, liée à la FLDS avait été condamnée à payer une amende de 1,9 million de dollars pour avoir violé les lois sur le travail des enfants. En décembre 2016, la société a, de nouveau, été condamnée à payer au moins 200 000 dollars d’arriérés de salaire aux enfants.


Pages

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 22 février 2018