Atteinte à l’enfant

Posté le 05 juin 2007

Tchéquie : Un petit garçon de 10 ans séquestré par sa mère et sa tante

Un enfant de 8 ans a été retrouvé séquestré dans un réduit obscur de sa maison, nu et poings liés. La mère et la tante du garçon, adeptes d’une branche dissidente du Mouvement du Graal, lui ont infligé ces mauvais traitements, suivant les préceptes de la secte qui prône une soumission totale par le biais d’épreuves physiques.

La police aurait découvert également que sa sœur présumée de 13 ans était en fait une femme de 32 ans qui se dissimulait sous une fausse identité.



Posté le 14 mars 2007

Le tribunal administratif indemnise une jeune femme placée dans une famille Témoin de Jéhovah

Le tribunal administratif de Toulouse a rendu un jugement le 28 juin 2006 concernant d'une jeune femme placée par la DDASS dans une famille d’accueil Témoins de Jéhovah qui demandait une indemnisation pour « des sévices sexuels" et "irrespect de ses convictions religieuses ». Le tribunal reconnaît la responsabilité de l’Etat au motif de « la carence du service de l’Etat chargé de l’aide sociale à l’enfance dans l’exercice du contrôle qui lui incombait des conditions de placements. » sur une période allant de 1976 à 1983.


Posté le 23 octobre 2006

Les jeunes, cibles des sectes

" L’actu ", le quotidien destiné aux 14-18 ans, consacre une double page à l’influence des sectes sur les mineurs. La journaliste présente un dossier didactique, mettant en lumière les principaux points à comprendre et à retenir. Elle a recueilli le témoignage de Sandrine qui a passé 25 ans chez les Témoins de Jéhovah. Entraînée à 5 ans par une mère fragilisée par la mort de son mari et d’un des fils, Sandrine raconte une enfance sans joie, peuplée de restrictions diverses.


Posté le 23 octobre 2006

Quand Paris écoute les Belges

Le mardi 12 septembre 2006, Henri de Cordes, président du Centre d’Information et d’Avis sur les Organisations Sectaires Nuisibles (CIAOSN), était invité à intervenir devant la Commission Parlementaire française sur les conséquences des pratiques sectaires sur la santé physique et mentale des mineurs.

 


Posté le 11 octobre 2006

Les enfants victimes des sectes, victimes ignorées oubliées négligées ou parfois niées

Bien que la première association d'aide aux victimes de sectes ait vu le jour en 1974 et que le gouvernement ait commencé à se poser des questions sur la dangerosité sectaire dans les années 90, les victimes de sectes restent encore à l'heure actuelle, de façon inacceptable, dans l'opinion publique et auprès des professionnels de la justice et de la santé, un problème annexe ne concernant qu'une minorité d'hurluberlus fragiles et farfelus.


Posté le 27 février 2005

L’enfance maltraitée en milieu sectaire

L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) définit la violence à l’égard des enfants comme suit : « Les mauvais traitements de l’enfant ou la maltraitance s’étendent à toutes les formes de mauvais traitements physiques ou affectifs, de sévices sexuels, d’abandon ou de négligence, d’exploitation commerciale ou autre, entraînant un préjudice réel ou potentiel pour la santé de l’enfant, sa survie, son développement ou sa dignité, dans le contexte d’une relation de responsabilité, de confiance ou de pouvoir. »

 


Pages

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 22 février 2018